Maison du Jazz en Hainaut

Coffret : Albert Langue et les Dixie Stompers

Le prestigieux parcours d'Albert Langue


Albert Langue vient au monde en 1921 à Mons. Après ses humanités, il étudie le violon et la trompette au Conservatoire Royal de Mons. En écoutant des jazzmen à la radio, en particulier Louis Armstrong, il se met à apprécier de plus en plus le jazz et réunit un orchestre de jazz amateurs, les "Harlem Swingers". Pendant la guerre, il lui sera interdit de jouer.

A partir de 1944, avec l’arrivée des soldats américains, le jazz explose en Europe. Albert Langue est engagé dans l'orchestre des « Dixie Stompers» de Jean Leclère et reçoit, lors du festival de jazz de Scheveningen (Pays-Bas) en 1947, le prix « Louis Armstrong » du meilleur trompettiste.

Albert Langue prend en 1951 la direction de l'orchestre. Il continue à jouer du dixieland, mais sans exclure le swing. En 1953, il devient l'orchestre attitré du "Hot Club de Belgique" et accompagne tous les grands jazzmen américains de passage en Belgique : les clarinettistes Albert Nicholas, Benny Waters et Mezz Mezzrow; les trompettistes Bill Coleman, Peanuts Holland et Nelson Williams; la pianiste du Hot Five, Lil Hardin-Armstrong.

Il est aussi le seul orchestre belge à accompagner Sidney Bechet lors de sa tournée à Charleroi. Mons et Bruxelles (Palais des Beaux Arts en 1955). C'est avec lui qu'Albert Langue va imaginer et jouer l’air du Doudou en jazz.

Les « Dixie Stompers » se produisent aux Pays-Bas, en Angleterre, en France, en Allemagne et même en Afrique (Congo). Albert Langue se produit aussi seul dans des clubs en France, notamment avec Claude Luter, et aussi en Angleterre, à Liverpool, Cwyd (Pays de Galles) et Waterloo (Lancashire).

En 1982, il reçoit du maire de La Nouvelle-Orléans le titre et la médaille de "citoyen d'honneur" de la ville en remerciement de sa contribution à diffuser le jazz New Orleans. Il aura même l'honneur de jouer avec la crème des jazzmen dans un endroit renommé du "Vieux Carré", le "Preservation Hall".

De 1983 à 1988, directeur du Théâtre de Mons, Albert Langue y organise des concerts, dont celui de Lionel Hampton en 1987.

Il a l'insigne honneur de participer au célèbre New Orleans Jazz festival (USA) en 1999 et au Southport Jazz Festival (Angleterre) en 2001.

Cofondateur en 2000 de la Maison du Jazz en Hainaut à Mons, il en assure la présidence avec dynamisme et enthousiasme et met tout en œuvre pour propager chez nous un jazz de qualité.

Albert Langue compte à son actif des milliers de prestations, de nombreux enregistrements et diverses émissions de radio et de télévision en Belgique et en France. Trompettiste infatigable, il joue dans un style qui lui est propre et qui constitue une synthèse du New Orleans et du middle Jazz.

En 1954, Albert Langue et ses Dixie Stompers sont pressentis par l'I.N.R., pour accompagner une pointure de La Nouvelle-Orléans; le grand Sydney Bechet en personne. La complicité est immédiate et ils enchaîneront, pendant près de dix-huit mois, de nombreuses tournées et galas. Et ce qui devait arriver, arriva! Un soir, Albert joua pour Sydney l'air du Doudou. Conquis d'emblée par cette mélodie folklorique, Bechet va l'adopter et demandera au Montois de lui en écrire les arrangements jazz.
C’est ainsi qu'avec l'aide précieuse d'un autre grand musicien de Mons, l'accordéoniste musette Willy Staquet, l'air du doudou verra sa version jazz enregistrée à la Sabam le 20 octobre 1955.
Accompagné par 1'orchestre d'André Reweliotty, le plus grand sax-soprano de tous les temps la mettra sur disque le l février 1956 et en fera la meilleure vente de l'année.
Quant aux Dixie Stompers, ils attendront juillet 1958 pour l'immortaliser sur cire.

acetate

Certains, parmi les plus jeunes, se demanderont peut-être ce que sont les acétates.
Il faut savoir que durant la dernière guerre, le blocus du Continent imposé par les Alliés, nous a privés de nombreuses matières premières dont la gomme laque ("shellac" pour les Anglo-Saxons). Cette dernière était utilisée pour la fabrication des disques 78t. Avec la raréfaction de celle-ci, les fabricants de disques ont dans un premier temps, racheté au kilo, les vieilles cires endommagées. Toutefois, à force d'être refondues, leur qualité a rapidement laissé à désirer; surtout que les étiquettes étaient incorporées dans le mélange.
Une solution de substitution a donc été trouvée. On utilisait un disque, soit en verre, soit en métal léger -souvent de l'aluminium- que l’on recouvrait d'une couche d'acétate de cellulose. On gravait alors directement le morceau sur ce support et on pouvait l'écouter de suite. Bien entendu, on ne disposait que d'un seul exemplaire, ce qui explique leur grande rareté. Surtout que les 2 matériaux ne réagissaient pas de la même façon suivant les variations de température et d'humidité. La stabilité de ces 2 facteurs était donc impérative, faute de voir l'acétate s'écailler, rendant le disque inutilisable.

Albert Langue


REMERCIEMENTS.

Nous tenons à remercier tous ceux qui nous ont aidés à rassembler la discographie de ce prestigieux orchestre belge, les DIXIE STOMPERS, emmenés de main de maître par le trompettiste montois Albert Langue.
Collectionneurs avertis, anciens musiciens, Maison du Jazz sœurs, le Fonds Pernet/Musée des instruments de musique de la Fondation Roi Baudouin ou encore de simples mais néanmoins précieux amateurs de Jazz, ils ont apporté une énorme et inestimable contribution à la réalisation de ce coffret dédié à l'oeuvre de cette brillante formation.

Le Comite de l'A.S.B.L. La Maison du Jazz en Hainaut


Cover Albert LangueCover Dixie Stompers

La Maison du Jazz en Hainaut a édité un coffret de 5 CD reprenant toute la discographie de Monsieur Albert LANGUE et les DIXIE STOMPERS.

Ce coffret est en vente au prix de 50 Euros uniquement à la Maison du Jazz en Hainaut.

Il pourra vous être envoyé par la poste moyennant paiement préalable du prix augmenté des frais de port de 7,60 Euros soit au total 57,60 Euros sur le compte IBAN: BE25 0015 1814 5582 - BIC: GEBABEBB

 


Agenda

Réservé au comité