Maison du Jazz en Hainaut

Le vendredi 18 janvier 2019 - Soirée Jazz - Hommage à Benny Couroyer

Salle B du Kursaal - avenue Wanderpepen - 7130 Binche

2e soirée Jazz organisée en partenariat avec la Ville de Binche - l'association Trisomie 21 Hainaut - le Lions Club Binche et la Maison du Jazz en Hainaut.

  • A partir de 17 h : exposition de photos par Christian Verlent - photographe, musicien de jazz et administrateur à la MJH
  • A 20 h : Martin, jeune trisomique, ouvrira le concert comme l’année dernière en jouant à sa façon un petit morceau à la flûte.
  • A 20 h 15 : concert d'hommage à Benny Couroyer

Line-up :

  • Richard Rousselet (Flugehorn)
  • Philippe Leblanc (Tenor sax)
  • Michel Mainil (Baryton sax)
  • Hervé Noirot (Piano)
  • Hendrik Vanattenhoven (Bass)
  • Antoine Cirri (Drums)

Durant toute la soirée, projection d'un diaporama en continu retracant la carrière musicale de Benny Couroyer

Le bar sera tenu par le Lions Club Binche au bénéfice de ses œuvres.

Entrée : 5 € - gratuit pour les moins de 16 ans

Affiche Benny Couroyer Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Benny Couroyer ou la polyvalence personnifiée

Benny est né à Leval Trahegnies le 19 août 1921.
Son père travaille dans une imprimerie lorsque, à l’âge de sept ans, Bernard, qui est le vrai prénom de Benny, est inscrit au cours de violon à l’Académie de musique (actuellement Conservatoire Marcel Quinet) à Binche. Adolescent, il apprend le saxophone et la clarinette en autodidacte et étudie l’harmonie.
Il était saxophoniste, clarinettiste, violoniste, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre. Comme quoi Benny Couroyer connaissait un peu la musique ...

Benny CouroyerC'est vrai qu'il y a des centaines de compositions et plus de deux mille enregistrements à son actif, du jazz au classique en passant par la chanson et la musique légère.
En 1942, il décroche un diplôme d’enseignant en musique et professe dans les établissements scolaires de la région. Mais cette situation ne le passionne guère et, à la fin de la guerre 1940-1945, il saisit enfin l’opportunité de devenir musicien professionnel dans le groupe montois des Dixie Stompers mené par Albert Langue et on le rencontre dans les orchestres de Bobby Naret, Fud Candix, Ernst Van t’Hof , Henry Segers, Léo Souris pour ne citer que ceux-ci.
En 1954, la firme Electrola de Cologne fait appel à lui après avoir entendu ses nombreux arrangements et sous le Benny Rock, il enregistre le fameux « Rock Around The Clock » de Freedman et c’est ainsi que sort un des premiers rocks en Europe.
En 1956, il sympathise avec un certain Francis Bay qui est, en fait le futur fondateur de l’orchestre de la BRT. Benny fut engagé en tant que sax ténor solo et arrangeur. Il y restera douze années. Il a l’occasion d’accompagner dans des shows télévisés, des artistes aussi populaires que Sacha Distel, Jacques Brel, Annie Cordy, Henri Salvador, Nana Mouskouri ou Luis Mariano.
Il allait ainsi représenter la Belgique en festival de jazz de Newport (USA).
En 1963, il obtient à Paris le 1er Prix au concours permanent de musique légère avec « Silver String ». Plus tard encore, il se produit aux côtés de Gerry Mulligan, Ben Webster, Johnny Hodges. Son nom figure d’ailleurs en leur compagnie sur un 33 tours intitulé « Sax for Lovers ».

EnClaudia Sylva 1964, il compose la chanson « J’ai pleuré » pour une jeune interprète binchoise : Claudia Sylva. Le 45 tours obtient un succès considérable en Belgique francophone et dans le Nord de la France. Et le fameux « gimmick » des « Lo lo lo lo lo » n’y est sans doute pas étranger.
Au début des années 1970, il compose quelques chansons pour le groupe vocal belge « Les Djambots » (les garçonnets en dialecte picard du Borinage): « Ma bonne étoile », « Maman bonne fête », « Nous allons fêter papa », « Joli mois de mai » ou « C’est Noël ».
En 1971, c’est un véritable coup d’éclat qu’il réussit en passant l’examen d’admission de violoniste à l’Orchestre National de Belgique où il occupa le pupitre jusqu’en 1985.
Benny Couroyer fut appelé à la direction du West Music Club en décembre 1977 et y restera jusqu’en 1988. Richard Rousselet repris alors la direction du « West ».

West Music Club 1      West Music Club 2
Benny s’est éteint à Bruxelles le 7 mars 1993.

Quelques photos ...


Le vendredi 15 mars 2019 à 20 h 30 - "Soul Voyage" - Michel Mainil - Vincent Romain

L'organisation de ce concert est le fruit d'un partenariat entre La Maison du Jazz en Hainaut et La Maison de La Laïcité de Binche.

Michel Mainil - sax ténor, sax soprano

Vincent Romain - guitare

Maxime Moyaert - orgue

Olivier Poumay - harmonica

Antoine Cirri - drums

Affiche Soul Voyage Cliquez sur l'image pour l'agrandir

L'article du journal Le Soir du 5 septembre 2018

L'article de Bernard Legros

L'article de Claude Loxhay

L'article de Pierre Dulieu

Le communiqué de presse

Quelques photos :


Du 10 au 13 avril 2019 - "2e stage d'ensemble de jazz"

Objectif : Par le biais d'un stage d'initiation, permettre aux musiciens amateurs de la région, tous niveaux confondus de s'initier au langage de la musique de jazz et aux techniques d'improvisation. Le stage est ouvert à tous et permet de faire un survol de différents styles de jazz ainsi qu’un travail sur l’improvisation (initiation pour les débutants, approfondissement pour les autres). Pas de prérequis, mais avoir une connaissance suffisante de son instrument. Amener son instrument, éventuellement son ampli, un pupitre et quelques feuilles de musique vierges.

Public visé : amateurs, musiciens de fanfare, élèves d'académie

Age : tous âges confondus

Animateur : Michel Mainil

Déroulement du stage :

le 10 avril 2019 de 10 à 17 h
le 11 avril 2019 de 10 à 17 h
le 12 avril 2019 de 10 à 17 h
le 13 avril 2019 de 10 à 17 h
le 13 avril 2019 de 18 à 19 h (concert de fin de stage) - La soirée se terminera par un Bingo organisé par le Lions Club - Bar & restauration - entrée gratuite

Lieu : Salle St.Ursmer - rue St.Jacques 35 - 7130 Binche

 bingo Stage 2019 cliquer sur l'image pour l'agrandir

Avec le soutien de la Province de Hainaut


Le vendredi 15 novembre 2019 à 19 h 30 - "Beaujolais - Beau Jazz" - Le JAZZY STRINGS QUINTET

Salle de la Maison de la Laïcité - rue Alfred Derval 87 (Place de l'Europe)  7131 - Waudrez (Binche)

En partenariat avec "Présence et action culturelle" de Leval qui, il y a quelques années, organisait un concert de jazz lors de la journée du Beaujolais Nouveau: "Beaujolais - Beau Jazz".

JAZZY STRINGS QUINTET

Alexandre Cavaliere, violon

Mario Cavaliere, guitare

Fred Guédon, guitare rythm

Jean-Louis Rassinfosse, contrebasse

René Desmaele, trompette, chant

Alexandre Cavalière Mario Cavalière Fred Guédon René Desmaele Jean-Louis Rasinfosse

Jazzy Strings est né d’une passion pour le jazz manouche et pour les deux géants que sont Django Reinhardt et Stéphane Grapelli. Ce groupe créé par Mario Cavaliere, le père d’Alexandre, violoniste de jazz, parcourt depuis 1992 les plus grands festivals d’Europe (Juan-Les-Pins, Nice, Marciac, Samois-sur-seine, Helsinki).

Alexandre Cavaliere est un violoniste virtuose du jazz manouche. Enfant prodige, il s’impose au violon dès l’âge de 12 ans aux Django d’or de Bruxelles en 1998.

Fred Guedon, auvergnat d’origine, découvre la musique de Django avec Mathieu Châtelain. Il a eu l'occasion d’accompagner des « pointures » du style à de nombreuses reprises.

Autodidacte, le contrebassiste Jean-louis Rassinfosse a travaillé avec la plupart des musiciens belges : Toots Thielemans, Philip Catherine, Jacques Pelzer, Sadi, Michel Herr, Steve Houben, Eric Legnini... Il a aussi accompagné de nombreux solistes étrangers : Pepper Adams, Tete Montoliu, Richard Galliano, Mike Mainieri, Sal Nistico, Clifford Jordan, Philly Joe Jones, Kirk Lightsey, Charlie Mariano, Michel Pettrucciani, Randy Brecker et surtout, pendant une période de dix ans, Chet Baker pour de nombreuses tournées en Europe et 6 C.D. dont 4 en trio avec Philip Catherine. Figure incontournable du jazz belge, sideman très recherché, on peut apprécier son lyrisme et son son de basse tellurique sur une centaine de C.D.

A la trompette et au chant René Desmaele. René et Mario Cavaliere sont de grands passionnés de la musique de Django, Louis Armstrong, du swing et de la musique des années 30. Ensemble, ils proposent un mélange surprenant de jazz manouche et jazz classique. Peu de trompettistes jouent en effet le répertoire de Django dans lequel les tonalités et les rythmes sont inhabituels pour des cuivres.

affiche novembre 2019 th Cliquer sur l'image pour l'agrandir

pdf_button L'affiche au format PDF


Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
10
11
13
14
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Réservé au comité